L’extrême droite tue, et ne s’arrêtera pas

L’extrême droite tue, et ne s’arrêtera pas

Doit-on rappeler les multiples assassinats, attentats, agressions et intimidations dont s’est rendue coupable l’extrême droite depuis des années ? Depuis l’entre-deux-guerres, jusqu’à Vichy, en passant par les années 60, l’extrême-droite, qu’elle soit catholique, nationaliste, royaliste ou suprématiste, a prouvé sa détermination et son goût immodéré et inaliénable de la violence. On songe notamment à la Milice, à la Cagoule, à l’OAS, au groupe terroriste Charles Martel, aux Commandos de France, au Parti Nationaliste Français et Européen, à Occident, au GUD … Nul n’est à l’abri : en témoigne la tentative d’assassinat contre un certain Jacques Chirac par un membre du Mouvement National Républicain un certain 14 juillet 2002.

Pas de distinction dans le choix des victimes : étrangers et Français sont visés, personnalités et simples citoyens, de même que toutes les communautés religieuses, diverses associations, politiques ou non, ou tout simplement des lieux publics.

Or, l’extrême droite continue à agir avec une confortable impunité judiciaire et médiatique. Si la sphère journalistique se régale à donner force détails sur ce qu’elle considère automatiquement et aveuglément comme du terrorisme – forcément – islamiste (1), elle est en revanche beaucoup plus discrète lorsqu’il s’agit de relayer des actions d’ordre néo-fasciste ou raciste (2).

À Lille, plus de cinq ans après les noyades inexpliquées et à répétition dans la Deûle, l’enquête policière a enfin conclu à la culpabilité de proches du tristement connu Serge Ayoub, de jeunes membres de groupuscules violents et racistes, tels Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires ou le White Wolf Klan. (3)

Récemment encore, Génération Identitaire, mouvement raciste et néo-fasciste qu’on ne présente plus, s’est associé avec une association autrichienne du même acabit (4) dans une campagne de récolte de fonds. Baptisé Defend Europe (5), le projet a pour objectif de s’opposer depuis la Sicile aux sauvetages humanitaires, afin de stopper « l’invasion » et de « sécuriser l’Europe ». Mieux encore, le projet de G.I. & Cie explique que la protection des migrants passe par l’interdiction de franchir la Méditerranée, et donc d’atteindre les frontières de l’U.E.. En somme, laisser le Syrien en Syrie pour sa sécurité. L’argument ferait presque sourire si la réalité ne nous apportait pas son lot quotidien de morts et de persécutions.

Outre la croyance ridicule du Eux-Contre-Nous, et du fantasme d’une civilisation judéo-chrétienne en péril, il est nécessaire de rappeler que les violences attribuées aux migrants relèvent fort souvent de la fake news. Le hasard faisant bien les choses, les informations supposées sont orchestrées … par des sites d’extrême-droite. L’alt-right américaine – sorte de nébuleuse virtuelle néo-fasciste et prônant la suprématie blanche – est connue pour ses montages photos et vidéos (6). En Europe et en France, nombreuses sont les révélations sensationnelles sur les exactions des migrants. Elles font le buzz sur les réseaux sociaux, et marquent les esprits, alors qu’il est systématiquement démontré par la suite que ce sont toutes des accusations infondées, sinon fabriquées (7). En revanche, ce que l’on dit moins,  c’est que les violences venant de ceux qui les pourchassent et les maltraitent, sont bien réelles ; de plus, les associations tentant de pallier l’absence de services de la part de l’État, sont également menacés, ou entravés dans leur action d’aide aux migrants (8).

Dans toute l’Europe, l’État poursuit les migrants (9), et ceux qui tentent de les aider (le fameux délit de solidarité). Dans toute l’Europe, l’extrême droite a le champ libre pour maltraiter lesdits migrants (10), les collectifs d’aide, ou tout simplement agresser celles et ceux qui ne correspondent pas à sa vision idéologique.

Plus de dix mille mineurs non-accompagnés ont déjà disparu au sein de l’Union européenne (11). Plusieurs centaines de noyés sont et seront à déplorer cette année encore en Méditerranée (12). Et que dire de ceux qui sont toujours sur les routes et dorment dans la rue ou des camps de fortune, parfaitement vulnérables ?

Ne laissons pas l’extrême droite française et européenne contribuer à ces statistiques morbides. Protéger les migrants, c’est aussi dénoncer sans relâche ceux qui rejettent la plus vraie et la plus belle des communautés : l’humanité.

E. R.

(1) Le tueur de la boîte de nuit gay d’Orlando était avant tout une personne gravement perturbée par  le refoulement de son orientation sexuelle :

http://www.lefigaro.fr/international/2016/06/22/01003-20160622ARTFIG00194-un-nouveau-temoignage-remet-en-cause-les-motivations-d-omar-mateen-le-tueur-d-orlando.php

Le tueur de la promenade des Anglais à Nice était un homme ultra-violent qui souffrait de plusieurs pathologies chroniques :

http://www.20minutes.fr/societe/1891315-20160716-attentat-nice-pere-tueur-decrit-comme-depressif-lien-religion

Dans les deux cas le ralliement à l’E.I. n’est pas clairement prouvé, et servirait avant tout de paravent à des problèmes personnels. Enfin, l’attaque du bus de l’équipe de Dortmund, qualifié d’attentat islamiste avant même que l’enquête soit ouverte, a en réalité éét perpétré pour des motifs purement pécuniers :

http://www.eurosport.fr/football/l-auteur-presume-de-l-attaque-contre-le-bus-de-dortmund-a-ete-arrete_sto6137012/story.shtml

(2) L’auteur de la fusillade du lycée Tocqueville à Grasse est un proche des milieux d’extrême droite :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/03/16/un-lyceen-ouvre-le-feu-dans-un-etablissement-scolaire-de-grasse_5095868_3224.html

Le meurtre de la députée britannique Jo Cox par un militant d’extrême droite a été extrêmement peu médiatisé :

http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/06/17/meurtre-de-jo-cox-session-extraordinaire-du-parlement-britannique-lundi_4952877_3214.html

Plus récemment, la personne ayant vendu des armes aux auteurs de l’attaque contre l’hyper casher est en réalité un militant actif d’extrême droite :

http://www.20minutes.fr/societe/1855719-20160531-attentats-janvier-figure-extreme-droite-ex-indic-fourni-armes-amedy-coulibaly

(3) https://www.mediapart.fr/journal/france/050617/noye-dans-la-deule-le-meurtre-involontaire-des-neonazis-d-ayoub

(4) Verein zur Erhaltung und Förderung der kulturellen Identität, littéralement Association pour la Préservation et la Promotion de l’Identité Culturelle. Bizarrement, l’adresse indiquée sur le site correspond à une entreprise d’évènementiel située à Graz, en Autriche.

(5) http://www.arretsurimages.net/articles/2017-06-08/Crowdfunding-anti-refugies-PayPal-somme-de-reagir-id9934

(6) http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/l-amerique-selon-trump/20161124.OBS1704/alt-right-la-fachosphere-americaine-sort-de-l-ombre-pour-de-bon.html

(7) http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/migrants-six-intox-qui-ont-circule-ces-dernieres-semaines-sur-le-web_1083585.html

(8)À Nice : http://www.nicematin.com/racisme/un-groupuscule-dextreme-droite-sattaque-aux-associations-qui-viennent-en-aide-aux-migrants-31919

À Calais : http://www.20minutes.fr/lille/1772611-20160125-calais-extreme-gauche-associatifs-extreme-droite-manifestants

(9) En France : https://www.mediapart.fr/journal/france/080617/calais-les-migrants-reviennent-la-brutalite-policiere-aussi

En Hongrie : http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/hongrie-nouvelles-accusations-de-violences-envers-les-migrants_1887207.html

En Croatie : http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/37581-croatie-migrants-police-croate-accusee-violences-contre.html

(10) À Calais : http://www.20minutes.fr/lille/1772611-20160125-calais-extreme-gauche-associatifs-extreme-droite-manifestants

En Allemagne : http://www.huffingtonpost.fr/2015/09/02/migrants-allemagne-violences-tournant-radical-2015_n_8076362.html

En Grèce : http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/09/19/la-grece-sous-le-choc-de-la-violence-d-aube-doree_3480315_3214.html

(11) http://www.france24.com/fr/20160131-dix-mille-enfants-migrants-disparus-europol-immigration-esclavage-prostitution

(12) http://www.france24.com/fr/20150414-immigration-italie-libye-migrants-noyes-clandestins-drame-mediterran%C3%A9e/

Photo: Manuel Diaz, Série « Impermanence », 2016


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *