Notre-Dame et les migrants

Comme beaucoup, j’ai eu le cœur serré de voir les flammes dévorer la cathédrale. Puis ensuite, le cœur serré pour une autre raison. Près d’un milliard recueilli pour la reconstruction de Notre-Dame, souscription nationale et déductions fiscales.

Mais Notre-Dame n’est pas qu’un joyau architectural et un lieu central pour la foi catholique, elle fut un symbole que décrivit Victor Hugo dans Notre-Dame de Paris. Si Notre-Dame peut donner refuge à Esmeralda, la gitane, l’exilée, c’est que la cathédrale fait partie des « lieux d’asile », détenteurs d’un « droit d’asile » qui fut appliqué jusqu’au XVIe siècle : « des espèces d’îles qui s’élevaient au-dessus du niveau de la justice humaine ».

 « Trouvez-nous donc quelques millions pour reconstruire une France lieu d’asile ». Après cette prière non autorisée à une Notre-Dame des migrants, quelques remarques.

1. Les ventes de « Notre-Dame de Paris » s’envolent et les éditeurs en reversent les bénéfices, ou partie, aux fonds pour la reconstruction de la cathédrale. Soit. Il faudrait toutefois avertir les nouveaux lecteurs que les lignes sur les flammes au sommet de la cathédrale (Livre 10, chapitre 4) que d’aucuns ont récité avec émotion sur diverses antennes, ne traitent pas d’un incendie mais du feu que Quasimodo allume pour déverser les « jets de plomb fondu » sur les assaillants de l’édifice, les « truands » venus délivrer Esmeralda . « Il se figurait qu’il y avait une haine populaire contre elle comme il y en avait une sur lui […] ». Aucune vertu prémonitoire, donc. Il est vrai qu’un climat de religiosité s’est emparé des esprits en France depuis le 15 avril dernier. Ceci explique peut-être cela.

2. Aux mêmes lecteurs, dire que le livre de Victor Hugo n’a rien d’un livre chrétien. Le préambule commence par une méditation sur le mot grec pour « destinée » ou « fatalité », trouvé gravé sur un mur d’une des tours : « C’est sur ce mot qu’on a fait ce livre ». Inspiration pas franchement religieuse. Hugo y revient au Livre 7, chapitre 4, dans un développement plutôt matérialiste. Au demeurant, le sujet du livre ne tient pas de la théologie mais plutôt d’une réflexion sur l’autorité et, face à elle, le peuple, son pouvoir, ses croyances. Le peuple : les gueux, Esmeralda « L’Egyptienne », Quasimodo, « bossu, borgne, boîteux », tous des marginaux, des exclus. Au seuil de la société. Notre-Dame des errants.

3. Passant au cinéma, remarquer que dans « Le bossu de Notre-Dame », film américain de 1939 qui fit beaucoup pour verser l’histoire et son décor au patrimoine mondial, Esmeralda, sous les traits de l’irlandaise Maureen O’Hara, est étrangement dégitanisée, blanchisée, dans un scenario aussi librement adapté que le film du même nom chez Disney en 1996 et selon lequel l’histoire se termine bien, en totale contradiction avec l’original. Dans le « Notre-Dame de Paris » de 1956, Gina Lollobrigida redonne ses couleurs originales à la gitane et l’histoire retrouve sa fin tragique. Scenario co-signé par Prévert. Ceci explique peut-être cela.

4. Grand amoureux de l’architecture et l’un des “sauveurs” de la cathédrale à son époque, Victor Hugo écrit pourtant au Livre V, chapitre 2, que si l’architecture fut jusqu’au 15e siècle “le registre principal de l’humanité”, son répertoire d’idées et de pensées, elle fut ensuite supplantée par l’imprimerie et il déclare:
“Sous la forme imprimerie, la pensée est plus impérissable que jamais; elle est volatile, insaisissable, indestructible. Elle se mêle à l’air. Du temps de l’architecture, elle se faisait montagne et s’emparait puissamment d’un siècle et d’un lieu. Maintenant, elle se fait troupe d’oiseaux, s’éparpille qux quatre vents, et occupe à la fois tous les points de l’air et de l’espace.”
Livres migrants. Notre-Dame des livres, Notre-Dame des migrants

5. « Asile ! asile ! répéta la foule […]. En effet, dans l’enceinte de Notre-Dame, la condamnée était inviolable. La cathédrale était un lieu de refuge. Toute justice humaine expirait sur le seuil » (Livre VIII, ch. 6).

Contre la fatalité, donner l’asile.

Alexis Nuselovici (Nouss)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.